Une histoire populaire de la France, de la guerre de Cent Ans à nos jours

Une histoire populaire de la France

de la guerre de Cent Ans à nos jours
De Gérard Noiriel
Indisponible sur notre site Indisponible sur notre site
samedi 31 août 2019 5 étoiles

Du Moyen Age à nos jours (il analyse avec justesse la première année du quinquennat Macron), Gérard Noiriel retrace l'histoire du "peuple" français, des rapports de pouvoir et de domination qui ont construit ce collectif, et peuvent le détruire. Une écriture à la fois ample et fouillée : Noiriel use à la fois du grand angle et du zoom, embrassant des évolutions globales tout en développant des situations particulières. Il s'appuie à la fois sur une expérience riche, la "décantation" de quarante années de recherches historiques (ses nombreux ouvrages abordent les luttes ouvrières, l'immigration, la construction d'une nation, la socio-histoire) et sur une documentation souvent précise, la lecture de thèses en particulier, qui permettent des exemples pertinents.
Pour autant il ne se réfugie pas derrière une fallacieuse "objectivité", tant son ouvrage est personnel - on rappellera que son auteur a participé aux luttes des ouvriers de Longwy, et écrit sur celles-ci. Un travail "académique" et rigoureux, mais traversé par une intelligence, une réflexion et une humanité rares.

Frédéric


La fille qui brûle

La fille qui brûle

De Claire Messud
Traduit par France Camus-Pichon
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
samedi 24 août 2019 4 étoiles

Deux amies inséparables dans la banlieue de Boston, avec des rêves plus grands que le monde. L'été de leurs douze ans vient planter ses griffes dans leur innocence, et les propulser de manière étrange et fantasque dans la solitude et les secrets de l'âge adulte. Une plongée brûlante et juste dans le souffle des métamorphoses, des questions et des désillusions de jeunes à la recherche de leur vérité. Thriller sur l'adolescence.


Nina Schenk Von Stauffenberg, Un Portrait

Nina schenk von stauffenberg, un portrait

Von Schulthess Konst
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,00 €
jeudi 22 août 2019 4 étoiles

La femme de l'auteur de l'attentat manqué contre Hitler du 20 juillet 1944 était aussi une héroïne ! La fille de Nina von Stauffenberg rend hommage à la droiture et l'élégance morale de sa mère, engagée aux côtés de son mari dans ses projets, jusqu'à mettre en péril toute sa famille. Portrait d'une mère indépendante et d'une femme d'exception d'un 20ème siècle dans la tourmente. Pour savoir aussi comment naissent les femmes fortes.


L'éthique de la Terre, Suivi de : Penser comme une montagne

L'éthique de la Terre

Suivi de : Penser comme une montagne
De Aldo Starker Leopold
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,50 €
mardi 13 août 2019 5 étoiles

« Penser comme une montagne » : un vrai défi auquel nous invite ce pionnier de l’écologie américaine.

Leopold a été forestier puis professeur à l’université du Wisconsin. Il a acheté en 1935 une ferme abandonnée qui a été pour lui et ses élèves un terrain d’expérimentation, d’observation et de reconstruction de la nature. Ses textes, publiés dans des revues dans la première moitié du XXe siècle, sont nourris de son expérience et de sa culture scientifique et technique : il évoque sans manichéisme les premières lois de protection des sols et de la faune, la raréfaction des espaces sauvages, le développement du tourisme de plein air grâce à l’automobile.

Ces textes gardent aujourd’hui toute leur résonance, unis par un regard aiguisé, plein d’humour et de poésie, et un sens du récit qui en font souvent de petits bijoux. On lira par exemple avec plaisir et intérêt « Un bon chêne », qui remonte le temps en suivant les cernes d’une bûche de chêne flambant dans la cheminée : tout Leopold est là, un bûcheron philosophe, à la Thoreau.

À ces qualités d’observation et de réflexion il faudrait joindre une valeur essentielle : l’amour - de l’être humain, de la Nature, d’une communauté et de son milieu. « L’éthique de la terre », dans une langue très simple, cherche à esquisser les bases d’une relation entre les hommes et la nature, relation pervertie par les intérêts économiques, et qui ne peut « exister sans respect, amour et admiration pour la nature ». Ce texte se veut « un guide qui aide à faire face à des situations écologiques si inédites ou si complexes que l’individu moyen ne parvient pas à distinguer la voie de l’intérêt social » … ambition qui semble tout à fait valable pour notre XXIe siècle !
Cette communauté, Leopold la met en scène dans le beau texte « Penser comme une montagne » : c’est-à-dire apprendre à raisonner, comprendre, éprouver de manière globale.

Frédéric


Le Forçat innocent / Les Amis inconnus

Le Forçat innocent / Les Amis inconnus

De Jules Supervielle
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,20 €
samedi 08 juin 2019 5 étoiles

Supervielle, c'est d'abord une voix qui me touche : une voix qui se confie, une voix qui appelle au dialogue, qui invite d’autres voix. C'est à nous qu'il parle, et tout est dans cette simplicité qui permet une proximité.

Le poète est celui qui plonge, et emporte son lecteur avec lui : « Je ne vais pas toujours seul au fond de moi-même (…) Je me fais des amis des grandes profondeurs ». Plongée dans l’océan ou dans le ciel, où les étoiles sont nos confidentes (il faut lire le merveilleux « Attendre que la Nuit… » !). Quand on plonge dans ce monde intérieur, il s'élargit au monde entier. Dedans, dehors, nuit et jour, ici et ailleurs sont un seul et même monde : en tout cas, la poésie y travaille.

La force de Supervielle, c’est ce beau désir de communication et de communion, désir de rejoindre. On sait d’où vient cette recherche éperdue et mélancolique : de la mort des parents lorsqu’il avait huit mois, de l’Uruguay lointain, du déracinement ; du sentiment de n’être pas à sa place. Mais il en fait un mouvement universel, d’une merveilleuse ampleur. Battements du cœur, flux et reflux de l’eau, course des chevaux et du soleil, portes qui s’ouvrent sur l’inconnu, voix qui appellent, gestes et pas : les « amis inconnus » de Supervielle nous accompagnent aussi.

Frédéric