Plus un chat ?

Plus un chat ?

De Didier Decoin
Dessins de Nicolas Vial
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 35,00 €
Dimanche 16 décembre 2018 5 étoiles

Nicolas Vial et Didier Decoin ont en commun une passion pour Venise et pour les chats, et ils se sont mis à deux pour réaliser un album magnifique.
Le premier a trempé sa plume dans un encrier que l’on imagine magique, pour écrire un conte, irréel, poétique et farfelu dans lequel, les chats sont les héros magnifiques qui ne se déplacent —noblesse oblige— que dans un de ces Riva mythiques en acajou et érable, protégé par vingt-quatre couches de vernis ! Ils vivent mille aventures au détour desquelles Didier Decoin livre quelques mystères de la Sérénissime : depuis quand les chats s’y sont-ils installés, d’où viennent-ils, pourquoi les gondoles sont-elles noires, quelle est l’origine du carnaval…
Quant à Nicolas Vial, il lui revient d’offrir à cette histoire son décor. Avec ses pinceaux et sa palette chaude, il nous emmène dans une Venise pleine de charme, liquide et terriblement présente. La puissance de ses illustrations nous valent des doubles pages magnifiques où la beauté des palais et cette lumière si particulière nous sont restitués avec une émotion que l’on ne peut que partager.
Alors si vous aimez les chats et plus encore Venise, suivez Vial et Decoin. Ils vous emmèneront pour un voyage que vous ne regretterez pas !

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Lola

Lola

De Melissa Scrivner Love
Traduit par Karine Lalechère
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Dimanche 16 décembre 2018 5 étoiles

Impensable dans ce milieu de caïds de la drogue, qu’une femme joue un autre rôle que celui de potiche. Après avoir été la petite amie de Carlos, le chef de la bande, Lola est devenue à la mort de celui-ci, la fiancée de son successeur, Garcia. Mais les apparences sont trompeuses, car celle qui mène le bal et dirige le gang, c’est bel et bien Lola. La seule chose qu’elle ne supporte pas, c’est la violence faite aux enfants. Elle-même a été prostituée dans son enfance par sa mère, qui avait besoin d’argent pour payer ses doses d’héroïne. Mais à part cette légère faiblesse, rien ne l’arrête : ni punir son frère qui a foiré une opération, ni s’en prendre au cartel du coin.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Une maison parmi les arbres

Une maison parmi les arbres

De Julia Glass
Traduit par Josette Chicheportiche
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 24,40 €
Dimanche 16 décembre 2018 5 étoiles

A la mort de Morty Lear, un auteur pour enfants florissant, tous ses biens sont légués à son assistante et confidente, Tomasina Daulair, qui a partagé son quotidien pendant des années. A l’occasion d’un film consacré à la vie de Morty, Tomasina doit fouiller dans le passé du grand homme et se demande si elle le connaissait si bien que ça… Un roman que j'ai absolument ADORÉ et pour lequel Julia Glass s'est inspirée de la vraie vie de Maurice Sendak, l'auteur de " Max et les maximonstres ".

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Catherine Deneuve film par film
Dimanche 16 décembre 2018 5 étoiles

Isabelle Giordano a choisi de raconter Catherine Deneuve à travers sa filmographie, ce qui n’est finalement pas très étonnant étant donné qu’elle tourne depuis qu’elle a quatorze ans. Ne cherchez donc aucune révélation croustillante sur la vie privée de la comédienne, il n’y en pas l’ombre d’une, mais déambulez dans ces cent trente films qui constituent aussi une belle rétrospective du cinéma français des années 1950 à nos jours. Au départ, Catherine qui s’appelait encore Dorléac ne voulait pas faire de cinéma.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


Nagori, La nostalgie de la saison qui vient de nous quitter

Nagori

La nostalgie de la saison qui vient de nous quitter
De Ryoko Sekiguchi
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 15,00 €
Dimanche 16 décembre 2018 5 étoiles

Ryoko Sekiguchi nous offre un magnifique petit livre sur la notion japonaise de _nagori_, ou nostalgie de la séparation, « de la saison qui vient de nous quitter ». En cuisine, en littérature, en histoire, chacun peut s’approprier cette idée culturelle et esthétique autant qu’émotionnelle.

**Une question de saison **

_Nagori_ appartient à la temporalité cyclique des saisons qui naissent, s’épanouissent, meurent et reviennent indéfiniment, et s’insère dans la temporalité linéaire de la naissance à la mort. Littéralement « empreinte des vagues », trace de ce qui est passé et périodique, _nagori_ se distingue de _hashiri_, « primeur », et de _sakari_, « pleine saison ». Le terme peut désigner un fruit ou un légume avant qu’il ne soit gâté, ayant cette maturité annonciatrice des saveurs de la saison nouvelle.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u