Le Mahabharata
EAN13 : 9782917333457
ISBN :978-2-917333-45-7
Éditeur :Oui dire
Date Parution :
Collection :OUI DIRE EDITIO
Dimensions : 12 x 14 x 1 cm
Poids : 150 g

Le mahabharata

De



Texte fondateur de l’Hindouisme, le plus long de l’Humanité, né il y a 2000 ans en Inde, Le Mahâbhârata nous révèle comment l’Homme, tiraillé entre la quête de la vertu et la soif de pouvoir, parvient à purifier le monde car la destruction quasi totale de l’Humanité le conduira à une meilleure renaissance. Dans l’Hindouisme, le Dharma est la loi de la vertu qui régit l’ordre du monde. C’est à chaque homme de respecter son propre Dharma pour garantir l’ordre cosmique et ne pas faire sombrer l’humanité dans le chaos.

Le Mahâbhârata continue de refléter résolument notre monde moderne, oriental ou occidental. Sa mission est d’ouvrir à chaque être des chemins vers la connaissance de soi, afin de permettre à l’individu d’enrichir le collectif. Il est d’ailleurs raconté encore quotidiennement en Indonésie et dans l’Asie du Sud-Est où il a migré au cours des siècles. Sur l’île de Java, il est mis en scène par le théâtre, la danse, la peinture, et également lors de nuits de théâtre d’ombres appelé Wayang Kulit. Cet art traditionnel séculaire rassemble la population sur la place publique des nuits entières.

A l’origine spectacle de marionnettes javanaises, Le Mahâbhârata de la compagnie Jeux de Vilains rassemble durant quatre heures une marionnettiste-conteuse et un orchestre de gamelan constitué de seize musiciens. Au cours de ce moment proche d’un wayang kulit dans la pure tradition indonésienne, les spectateurs sont invités à écouter l’histoire, mais aussi à découvrir les marionnettes, la musique, à boire du thé, à se rencontrer, échanger, méditer, dormir, partir, revenir...

Le wayang kulit se pratique depuis plus de dix siècles aussi bien à la cour des rois et des nobles javanais et balinais que dans les zones rurales, les temples, les théâtres. Le public vient en masse partager ces cérémonies pour vivre un moment ensemble, intergénérationnel. C’est un art à la fois populaire et sacré.
On regroupe sous le nom de gamelan l’ensemble des instruments qui accompagne traditionnellement une représentation. Cet orchestre rassemble des métallophones, des percussions, des gongs suspendus ou posés, des instruments doux comme la flûte ou la cithare, des chanteurs et des chanteuses. Le gamelan doit être envisagé comme un instrument joué en commun, et non comme un ensemble de plusieurs instruments. Il est le symbole d’une société où chaque individu est au service du collectif. C’est le dalang (le conteur ou la conteuse) qui dirige le gamelan pendant une représentation grâce à des codes frappés au moyen d’un maillet en bois sur une caisse. Les musiques traditionnelles qui composent cet album ont été apprises et travaillées chez Widodo Wilis, dalang à Wonogiri sur l’île de Java.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.