La bande dessinée, une intelligence subversive
EAN13
9791091281959
ISBN
979-10-91281-95-9
Éditeur
Presses de l'ENSSIB
Date de publication
Collection
Papiers
Nombre de pages
312
Dimensions
15 x 5,1 cm
Poids
505 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La bande dessinée, une intelligence subversive

De

Presses de l'ENSSIB

Papiers

Offres

Ce livre fait le pari de l'intelligence de la bande dessinée. Une intelligence profondément subversive.

Intelligence cognitive, puisqu'elle sait fort bien se théoriser elle-même. L'analyste n'ayant plus, alors, qu'à se mettre modestement à son écoute. Première subversion.

Intelligence sémiotique, ensuite, puisque tout est donné à voir à travers le dessin en bande dessinée (y compris son dispositif et même l'invisible) et que le décor et les corps jouent un rôle considérable dans la construction du récit. Deuxième subversion.

Intelligence médiatique, enfin, puisque la BD transforme son lecteur en témoin et que ses formes sémiotiques s'inventent à travers différents supports qu'elle sait tout aussi bien mettre à son service, nouant alors histoire et théorie. Troisième subversion.

La bande dessinée constitue ainsi une forme singulière d'intelligence narrative graphique et un appareil, dans la conception de Jean-Louis Déotte, profondément subversif.

Pascal Robert est professeur des universités à l'Enssib où il anime le séminaire « La bande dessinée en questions ». Il a dirigé Bande dessinée et numérique (CNRS Éditions, 2016) et publié De l'incommunication au miroir de la bande dessinée (Presses universitaires Blaise Pascal, 2017), ainsi que de nombreux articles sur l'image et sur la théorie des technologies intellectuelles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.