Tu haïras ton prochain comme toi-même, Les tentations radicales de la jeunesse
EAN13 : 9782226397157
ISBN :978-2-226-39715-7
Éditeur :Albin Michel
Date Parution :
Collection :A.M. HORS COLL
Nombre de pages :144
Dimensions : 19 x 12 x 1 cm
Poids : 170 g
Langue : français

Tu haïras ton prochain comme toi-même

Les tentations radicales de la jeunesse

De

Si la haine est une expérience psychique nécessaire - impossible de grandir ou de passer les étapes de la vie sans en faire l'expérience -, l'absence de refoulement de cet élan pulsionnel est dévastatrice pour la vie en société et pour soi-même. Or la haine s'invite de nos jours dans les dialogues, et surgit au moindre désaccord, entre voisins, dans le couple, dans la famille, au travail, et bien sûr, de façon véhémente, en politique. Et ce nouveau discours de la haine produit nécessairement de nouvelles formes de violence.

Dans cet essai passionnant, Hélène L'Heuillet envisage les mouvements populiste et jihadiste comme des effets de ce nouveau rapport à la haine. Rien d'étonnant dès lors à constater qu'ils attirent ceux qui sont nés au sein même de ces discours, qui ont été socialisés par eux, bercés par leurs rengaines : les jeunes.

Qu'a-t-on dit, ou plutôt que n'a-t-on pas dit, à la jeunesse pour qu'elle soit séduite par le type de radicalité en jeu dans le populisme et dans le jihadisme ? Comment expliquer qu'elle désire à ce point la destruction ?

Hélène L'Heuillet (Auteur) a également contribué au livre...

Image manquante

Eloge du retard, Où le temps est-il passé ?

Hélène L'Heuillet

Albin Michel

Précommande, réservé ou expédié chez vous le 02/01/2020 15,00 €
En savoir plus sur Hélène L'Heuillet

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Les tentations radicales de la jeunesse

4 étoiles

Par .

Qu'avons-nous dit - ou pas dit- à nos jeunes pour qu'ils aillent se perdre dans des formes de radicalisation telles que le populisme et le djihadisme ? Si, selon l'auteur, nous avons besoin de reconnaître les séductions de la haine et de la destruction, filles de l'ennui et du vide des sociétés capitalistes, nous avons aussi à construire avec eux une culture de l'enthousiasme et du langage, de l'amour et du compromis démocratique. Leur remettre en mains des possibilités de créer des mondes, d'agir et de dire "oui" à la vie.